Les féministes du règne animal

La reine des abeilles est la seule et unique femelle de la ruche. Chargée de diriger les abeilles ouvrières, c’est elle qui créée une ambiance de travail sérieuse et appliquée. Le même comportement se reflète chez les femelles Bonobos. S’imposant comme de réelles diplomates, leur rôle consiste à gérer la cohésion du groupe et de résoudre les éventuels conflits qui pourrait leur nuire. Les femmes ont donc les mêmes aptitudes à maintenir un groupe ou un pays qu’un homme…

D’ailleurs, chez les éléphants et les orques c’est les femelles qui gouvernent le troupeau. Elles mènent chaque individu à la baguette pour permettre à l’espèce de survivre. Elles participent à la protection du groupe, à l’éducation des enfants et à la quête de nourriture.

Ne renonçant jamais à leur liberté et à leur autonomie, les manchots empereurs et les lionnes divisent les tâches avec leur conjoint. Par exemple, les femelles manchots laissent leurs maris couver les œufs tandis que ces dernières disparaissent pendant 2 mois afin de se nourrir. Quant aux lionnes, c’est elle qui se charge de la chasse. Alors que le lion paresseux dort encore sur ses deux oreilles ; Madame part pendant plusieurs heures et ramène le butin à toute la famille.

D’ailleurs n’avez vous pas remarqué que seuls les hommes se parent de beaux bijoux dans le règne animal ? Contrairement aux humains, où la femme est celle qui se doit de s’apprêter ; les mâles s’embellissent pour mettre toutes leurs chances de leur côtés. Véritable arme de séduction, la crinière du lion et les plumes du paon ou du canard sauront charmer Mesdemoiselles qui en sont dépourvues… C’est donc la femelle qui choisit son partenaire selon leurs atouts.

Les féministes du règne animale occupent des positions le plus souvent attribuées aux hommes dans notre conception sociale. Agissant comme de véritable chef de famille, de médiatrice ou de super boss ; les femelles peuvent jouir d’une certaine égalité par rapport aux mâles sans être dénigrées. Libre de choisir leur partenaire, elles pratiquent la monogamie uniquement pendant la période de gestation et de l’éducation des enfants en partenariat avec leur conjoint. À la suite de cela, la femelle tout autant que le mâle, est à nouveau libre de choisir d’autres partenaires à la manière des polyamoureux

Un commentaire sur « Les féministes du règne animal »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s