L’hymne féministe d’Angèle

Réalisé par Charlotte Abramow, jeune réalisatrice belge ayant déjà travaillé aux côtés de l’artiste sur les clips de « La loi de Murphy » et « Je veux tes yeux » ; le clip de « Balance ton quoi ? » met en scène les nombreuses problématiques auxquelles les femmes sont confrontées chaque jour dont l’inégalité salariale, la charge mentale qui pèse sur leurs épaules ou bien encore l’harcèlement au travail. Avec humour, le clip d’Angèle souligne un sérieux manque d’éducation par rapport au consentement et à la notion de respect envers les femmes. Rappelez-vous, en novembre dernier un homme accusé de viol en Irlande a été acquitté. Pour cause : la victime portait un string.

romeao elvis musique rap pierre niney consentement

Dans son clip, l’artiste rappelle au sein de l’Académie antisexiste que le port d’un string, d’une culotte ou d’un porte-jarretelles n’est pas un symbole de consentement et coupe d’ailleurs la réplique à Pierre Niney pour lui éclaircir les idées :

« – Je reviens juste sur un point qui n’est pas hyper limpide… C’est juste que… quand une fille dit : « non » ; j’ai l’impression quand même que souvent ça sous-entend que c’est… 

– que c’est NON ».

Elle-même victime de sexisme dans le monde de la musique, elle déclare dans un interview pour Télérama que « Dans le monde musical, je sens un sexisme encore très fort. Notamment du côté des médias. La femme est toujours ramenée à son physique. » Et pourtant, c’est ce dont la jeune artiste de vingt-trois ans souhaite se détacher ! Sur Instagram, Angèle essaie de briser ce culte de l’image de la femme parfaite, polie et jolie que la société souhaite imposer en publiant des photos et vidéos humoristiques, décalées et funs. Révélée par le monde du rap, c’est d’abord son frère Roméo Elvis qui l’a présentée au grand public grâce à plusieurs apparitions dans Planète rap sur Skyrock ou dans des featurings. Par la suite, elle a été choisie par le rappeur Damso pour l’accompagner lors de sa tournée et réaliser ses premières parties de concert. Pourtant comme Angèle l’appuie dans son nouveau clip, les femmes ont encore du mal à trouver leur place dans un univers musical composé d’artistes le plus souvent de sexe masculin où les paroles sont habituellement misogynes : « J’ai vu qu’le rap est à la mode /Et qu’il marche mieux quand il est sale /Bah faudrait p’t’être casser les codes /Une fille qui l’ouvre ça serait normal ».

balance ton quoi frere et soeur album brol

Une voix douce mais qui balance, Angèle dénonce donc aux côtés de Charlotte Abramow le sexisme, les agressions sexuelles, l’harcèlement et les inégalités entre femmes et hommes qui sont encore largement présentes aujourd’hui dans le clip de « Balance ton quoi ? ». « Je ne passerais pas à la radio/ Car mes mots ne sont pas très beaux » et qui rappelle une nouvelle fois, que les femmes et les hommes doivent lutter ensemble pour être entendu. Une chanson que l’on retiendra certainement longtemps aussi bien pour sa mélodie entraînante que pour son message féministe efficace.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s